Français

Membre du moment : Interview avec Emmanuel Seck - ENDA ENERGIE

Emmanuel Seck (à droite) au Sommet Mondial de GNDR Geoff Crawford

Emmanuel Seck est le Coordonnateur des programmes d'ENDA ENERGIE au Senegal. ENDA ENERGIE fait partie du réseau d'ENDA Tiers Monde.  

Propos recueillis par Nisma Leboul | Londres, 5 février

Quelles sont les activités d’ENDA Energie ?

ENDA ENERGIE est une entité membre du réseau global ENDA Tiers Monde.
ENDA ENERGIE est l’entité en charge des questions liées à l’environnement (le changement climatique, la lutte contre la désertification et la réduction des risques de catastrophes.), au développement et à l’énergie notamment la planification énergétique, la promotion des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique

A travers ces différents programmes ENDA ENERGIE effectue un travail d’analyse et de formation, de recherches, partageant de nombreuses publications thématiques à travers des bulletins comme « le bulletin africain » ou le « bulletin Drynet » consacrés au développement dans les zones arides.

De quelle manière décririez-vous le rôle de votre organisation dans la société civile?

ENDA ENERGIE est « leader » sur les questions touchant aux changements climatiques et à la réduction des risques de catastrophes (RRC). Depuis 1990, bien avant donc l’adoption de la déclaration de Rio de cadres internationaux majeurs en terme d’environnement, notre organisation est intervenue et intervient toujours dans divers domaines dont la désertification, la sécheresse, l’érosion des terrains et l’adaptation au changement climatique en général.

Pour son rôle dans la réduction de risques de catastrophes, les catastrophes extrêmes sont souvent d’ordre hydrométéorologiques partant de ce constat on comprend aisément qu’ENDA puisse faire la passerelle entre la convention sur les changements climatiques et le cadre d’action de Sendai sur la réduction des risques de catastrophes.

A travers le projet sur la gestion des risques de catastrophe à base communautaire (GRCBC), ENDA ENERGIE renforce le partage d’expériences et des connaissances des Organisations de la société civile (OSCs) sur le terrain en capitalisant sur la variété des réponses des OSCs en RRC constituant souvent des initiatives innovantes en matière de gestion des catastrophes dont les organisations internationales devraient s’inspirer.

Nous portons ces solutions au niveau international lors des échanges autour des cadres de référence en termes de climat et de gestion des risques de catastrophes. En effet, notre organisation cherche à établir un lien entre les cadres internationaux (Cadre de Sendai, Accords de Paris, Agenda 2030 : objectifs du développement durable) et les initiatives locales dont celles portées par les organisations de la société civile.

Au-delà de bâtir ces passerelles nous contribuons à travers le Groupe Consultatif Régional d’Afrique de l’Ouest (GCR) à favoriser une meilleure intégration régionale du réseau GNDR. Notre ambition étant de construire un GNDR régional en relation avec les institutions inter-gouvernementales pertinentes régionales telles que la CEDEAO, l’Union Africaine, etc... Notre principal objectif est de renforcer la capacité des OSCs et le plaidoyer sur le RRC à travers toute l’Afrique.

Quelle votre fonction qu’implique-t-elle?

Je suis Coordonnateur de programmes au sein d’ENDA ENERGIE. Nos programmes couvrent différents domaines d’intervention : lutte contre la désertification, la sécheresse, l’érosion côtière, la gestion durable des terres et l’adaptation au changement climatique.
Ma fonction implique de renforcer les capacités des différentes OSCs de la société civile avec lesquelles nous interagissons et travaillons. L’objectif de ce travail est d’avoir une meilleure compréhension des enjeux liés à la lutte contre la désertification, à l’adaptation au changement climatique et à la Réduction des Risques de Catastrophes (RRC) pour la résilience des populations locales en particulier.

Nous travaillons à une meilleure reconnaissance du rôle crucial des organisations de la société civile africaine en favorisant la mobilisation des acteurs clés et des populations autour de ces questions. Nous souhaitons encourager les OSCs à porter leur voix aux niveaux national et international afin d’influencer les politiques publiques et cadres stratégiques visant à réduire les risques de catastrophes (RRC) en Afrique.

A quelle date votre organisation a-t-elle rejoins le réseau GNDR ?

ENDA ENERGIE a rejoint le réseau GNDR en Octobre 2014.

Pour quelles raisons ENDA Energie a rejoint le réseau GNDR ?

ENDA ENERGIE a rejoint le réseau GNDR car il constituait une opportunité de nouer de nouveaux partenariats dans la région, avec les OSCs mais également les gouvernements locaux, nationaux et les organisations internationales intervenant dans la RRC. Fidèle à notre mission, nous avons récemment été invités à rejoindre le Groupe Consultatif Régional (RAG en anglais) pour l’Afrique de l’Ouest en tant que partenaire privilégié de GNDR.

Nous assurons la présidence de ce groupe qui vise à renforcer une collaboration plus étroite entre les représentants régionaux de GNDR et les membres, et à encourager l’adhésion et l’accroissement de l’influence des membres dans leur pays mais également au niveau régional.
Note : Membre du GCR de l’Afrique de l’Ouest – Le GCR a été constitué pour renforcer la gouvernance de GNDR dans la région.

Cette nouvelle structure permet de fournir une meilleure perspective du travail de GNDR dans la région mais surtout de construire un GNDR régional capable d’interagir avec les institutions gouvernementales de la région telles que la CEDEAO (ECOWAS).

 

Citez 3 avantages pour votre organisation à être membre du réseau GNDR ?

Etre partie prenante du réseau GNDR nous a tout d’abord permis d’encourager les acteurs clés de la société civile mais surtout gouvernementaux à accorder une importance particulière aux questions concernant la Réduction des Risques de Catastrophes et au changement climatique. Mais également d’accroitre la synergie entre ces acteurs clés pour une action collective plus intégrée et efficiente en matière de réduction et gestion des risques de catastrophes en Afrique. Enfin grâce à notre engagement nous avons intensifié nos activités de plaidoyer auprès des gouvernements locaux et nationaux et de manière générale auprès de l’opinion publique sur l’importance de la gestion inclusive des risques de catastrophes.

Citez un point d’amélioration pour le réseau GNDR.

Ma suggestion pour le réseau est de renforcer sa présence régionale, ce qui est déjà le cas depuis la constitution récente des Groupes Consultatifs Régionaux (GCR), structure de gouvernance visant à accroitre les capacités régionales du réseau. ENDA souhaite que GNDR continue à se développer en tant que plateforme collaborative afin de renforcer cette synergie à tous les niveaux y compris local et national.

Note: Le Secrétariat de GNDR l’élabore actuellement une plateforme communautaire à destination des membres afin de renforcer le partage des connaissances, expériences, bonnes pratiques et leçons tirées des projets mis en place localement. La plateforme collaborative devrait être disponible dans quelques mois.

Quels sont les succès récents de votre organisation ?

Je citerai l’atelier régional qui fut organisé à Dakar les 25 et 26 Avril derniers en partenariat avec GNDR dans le cadre du projet en Gestion des risques de Catastrophes à Base Communautaire (GRCBC) durant lequel les représentants de 25 études de cas sélectionnées à travers toute l’Afrique, ont pu échanger sur les facteurs de succès de l’institutionnalisation et de la pérennité de la GRCBC.

Un atelier qui fut un succès encourageant le dialogue, la collaboration et le partage de connaissances entre les participants présents qui en ont tirées des leçons à reproduire dans leurs pays.

Votre organisation a-t-elle reçu des Awards ?

ENDA a été primé au niveau régional pour la promotion de l’efficacité énergétique et distingué au niveau national parmi les champions de le gestion durable de l’environnement.

Quelles sont les actions que le réseau GNDR devrait engager afin de maintenir et d’accroitre le nombre de nos membres ?

GNDR en tant que réseau se doit de renforcer la compréhension en RRC afin que cette question soit à l’ordre du jour de l’agenda politique de nos décideurs et que le réseau puisse en être un interlocuteur clé au niveau régional.

GNDR doit pouvoir offrir un panel de services à ses membres pour intensifier la collaboration entre eux. Les OSCs ont des problématiques similaires dont elles peuvent partager les solutions mais surtout les faire intégrer dans les cadres internationaux de référence.

Téléchargements et Liens:

 

 

 

 

 

 

 

 

Related items

Rejoignez GNDR en tant que membre

Contact

Téléphones: +44 208 977 7726 | 1833 | 2860

Email: info@gndr.org

 

Média social

Nos supporteurs

European Commission words under blue flag with yellow stars    
usaidhorizontal small
UK Government logos 2012 UK AID    australian aid blue and red
Switzerland logo-ministry-of-foreign-affairs
GIZ on behalfof BMZ
Sverige Sweden SIDA Logo

Adresse

Global Hub Office

Global Network of Civil Society Organisations
for Disaster Reduction
8 Waldegrave Road, Teddington,
London
TW11 8HT
United Kingdom

Regional hubs »

Membre de