Français

Covid-19 – et si l’implémentation du Cadre de Sendai avait été réalisée ?

L'impact du Covid-19 nous a montré que la réalisation des objectifs du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes n'avait pas suffisamment progressé. Mais qu'en aurait-il été si nous en avions fait davantage avant l'épidémie ?


Par Valeria Drigo, coordinatrice plaidoyer et formation


15 Juin 2020

Le cadre de Sendai, adopté en 2015, est une feuille de route destinée aux gouvernements pour les guider dans le renforcement de la résilience. Il oriente les pays dans la gestion et la réduction de l'impact des risques, y compris les risques biologiques comme le Covid-191.

Le cadre fixe sept objectifs, énumérés de A à G, que les pays signataires doivent atteindre d'ici 2030. Cependant, le bilan2 des progrès réalisés à ce jour indique que les résultats sont loin d'être satisfaisants.

En Afrique, la mortalité causée par les catastrophes (objectif A) a augmenté de 13 % entre 2015-2016 et 2017-2018. Au niveau mondial, 68 % des pertes économiques (objectif C) survenues entre 2005 et 2017 ont été causées par des catastrophes locales et fréquentes, ce qui continue d'être sous-estimé.

L’objectif E, qui prévoit l'adoption de stratégies nationales et locales de réduction des risques de catastrophes (RRC) d'ici 2020, accuse du retard. Selon le bureau des Nations Unis pour la réduction des risques de catastrophes, en septembre 2019, seuls six pays avaient indiqué que leur stratégie nationale de RRC était en conformité totale avec le cadre de Sendai.

La mise en œuvre des politiques rencontre également des difficultés dans de nombreux pays. Les études menées dans les pays africains montrent que seuls 4 % d'entre eux mettent pleinement en œuvre leurs stratégies de RRC. 

 

Quatre priorités pour les gouvernements

Le cadre de Sendai définit quatre champs d’action prioritaires sur lesquels les gouvernements doivent se concentrer : tous ont un rôle à jouer dans la prévention de catastrophes comme celle du Covid-19. La priorité majeure des gouvernements devrait être de s'engager pleinement à réaliser le cadre de Sendai et à intégrer les considérations de risque dans tous les secteurs.

Priorité n° 1 : mieux comprendre les risques
Un examen permettrait de cartographier les groupes vulnérables et d'évaluer les éventuels effets en cascade des politiques de réponse au Covid-19. L'OMS recommande comme étape de préparation et réponse de mener une analyse des risques et d’établir une cartographie des populations vulnérables3

Priorité n° 2 : renforcer la gouvernance nationale et locale
Cela implique de mettre en place une meilleure coordination intersectorielle et une meilleure communication avec les autorités locales. Il pourrait en résulter une meilleure coordination des réponses au Covid-19 qui limiterait les effets négatifs dans d'autres secteurs.

Une gouvernance plus forte passe par la nomination d'une équipe comme point focal pour le suivi de la RRC dans chaque ministère. Le gouvernement de Colombie a adopté cette approche pour assurer une coordination intersectorielle 4.

Priorité n° 3 : investir dans la résilience
Le reboisement – qui est une méthode fréquemment utilisés pour réduire le risque d'inondations ou de glissements de terrain – réduirait les déplacements des animaux vers les zones habitées, diminuant ainsi le risque de propagation de nouvelles maladies animales5.

Priorité n° 4 : mieux se préparer aux catastrophes
Une meilleure préparation permettrait de mettre en place une réponse rapide et coordonnée à une forte augmentation des cas de Covid-19. Une mesure concrète dans ce sens est la création de groupes de préparation communautaire placés sous la direction des autorités locales.

Plusieurs administrations locales des Philippines ont adopté cette approche et coordonnent maintenant la préparation et la réponse avec des groupes communautaires6.

 

Impact sur le terrain

Les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du cadre de Sendai sont ressentis directement par les communautés. Les données recueillies par GNDR dans le cadre de l’enquête Vues du front montrent que nombreux sont ceux qui, dans le monde entier, ont le sentiment que le niveau des pertes dues aux catastrophes ne diminue pas. Parmi près de 100 000 intervenants, plus de la moitié sont d’avis que les niveaux de pertes dues aux catastrophes sont restés les mêmes ou ont augmenté au cours des 5 à 10 dernières années.

Inversement, dans les pays où la réduction des risques de catastrophes est une priorité, les réponses apportées sont très différentes. Au Bangladesh, par exemple, près de 80 % des personnes interrogées estiment que les pertes dues aux catastrophes ont considérablement ou modérément diminué au cours de la dernière décennie.

Les communautés ont un rôle à jouer dans la mise en œuvre du cadre de Sendai. De fait, le renforcement de la collaboration entre les gouvernements et la société civile est l'un des principes directeurs du cadre.

Les organisations de la société civile peuvent travailler avec les gouvernements de nombreuses façons pour appuyer l’implémentation des objectifs. Elles peuvent par exemple ouvrir des espaces pour l'engagement communautaire, recueillir des données locales, collecter des solutions et meilleures pratiques locales.

Comme de nombreuses catastrophes, la pandémie du Covid-19 présente une occasion de s'engager à nouveau en faveur de la RRC. Une révision des dispositifs nationaux permettrait définir des politiques intersectorielles fortes et efficaces, éclairées par les réalités locales, prises en charge par les acteurs locaux et financées de manière adéquate.

 

Notes

  1. Le paragraphe 15 décrit les types de risques auxquels le cadre s'applique (https://www.preventionweb.net/files/43291_sendaiframeworkfordrren.pdf)
  2. https://digitallibrary.un.org/record/3825553, https://link.springer.com/article/10.1007/s13753-020-00266-x, https://link.springer.com/article/10.1007/s13753-020-00261-2
  3. https://www.preventionweb.net/files/71027_covid19sprpunctguidelines.pdf 
  4. https://link.springer.com/article/10.1007/s13753-020-00261-2 
  5. https://wedocs.unep.org/bitstream/handle/20.500.11822/32285/ZD.pdf?sequence=1&isAllowed=y 
  6. https://cbdrm.org/recipes/cbdrm-journey-san-ildefonso-philippines/ 

 

Rejoignez GNDR en tant que membre

Contact

Téléphones: +44 208 977 7726 | 1833 | 2860

Email: info@gndr.org

 

Média social

Nos supporteurs

European Commission words under blue flag with yellow stars    
usaidhorizontal small
UK Government logos 2012 UK AID    australian aid blue and red
Switzerland logo-ministry-of-foreign-affairs
GIZ on behalfof BMZ
Sverige Sweden SIDA Logo

Adresse

Global Hub Office

Global Network of Civil Society Organisations
for Disaster Reduction
8 Waldegrave Road, Teddington,
London
TW11 8HT
United Kingdom

Regional hubs »

Membre de